Les dirigeants sont-ils conscients de l’impact de la transformation numérique sur leur entreprise ?

Lors des dernières semaines, j’ai lu des articles, j’ai assisté à des conférences et j’ai eu le privilège d’échanger avec plusieurs dirigeants d’entreprises de différents secteurs… et cela m’a amené à constater un fait incontournable dans la transformation numérique pour les entreprises québécoises. Il existe une résistance aux changements et une méconnaissance de l’impact de cette transformation numérique pour la plupart des dirigeants.

Pour répondre à ma question en titre, j’ai recueilli de l’information à travers mes lectures et mes échanges lors de rencontres avec des professionnels.

Pourquoi cette hésitation à se lancer dans une telle transformation?

Premièrement, on soulève le manque de ressources financières, mais réellement ce n’est pas vraiment le cas.

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation met à la disposition des PME de nombreux outils permettant d’entamer la transformation numérique. Voici un des conseils du ministère: « une approche par étapes est toujours recommandée afin de s’assurer de répondre à tous les enjeux et à tous les risques associés à l’implantation de nouvelles technologies. »

https://www.economie.gouv.qc.ca/objectifs/ameliorer/r-d-et-innovation/page/guides-et-outils-23208/?no_cache=1&tx_igaffichagepages_pi1%5BbackPid%5D=12513&tx_igaffichagepages_pi1%5BcurrentCat%5D=&tx_igaffichagepages_pi1%5BparentPid%5D=23208&cHash=bd44f68de715abf712af7dcaf7aee09d&tx_igaffichagepages_pi1%5Bmode%5D=single

Néanmoins, malgré tout le support et les aides financières dont le Québec dispose, nos dirigeants n’osent pas se lancer dans ce changement.

Lors de ma participation à la deuxième édition du salon Connexion, j’ai aussi constatée récemment qu’il existe une méconnaissance généralisée des bénéfices d’une implémentation de technologies alimentées par l’IA (Intelligence Artificielle).

Grabb | Salon Connexion | 2019

J’ai remarqué que sans une nécessité absolue, en exemple une turbulence d’affaires majeure, les dirigeants ne prendront pas le virage. Malheureusement, pendant que leurs affaires vont rélativement bien, ils ne veulent pas évaluer les résultats positifs d’une avancée technologique disponible. Ils préfèrent rester à l’écart des changements plutôt que de s’impliquer ou même de se permettre une certaine curiosité.

 

 

 

Cette dernière raison (le manque de prise de conscience) est aussi appuyée et partagée par la vision d’un expert de l’industrie 4.0. Jeudi dernier, 25 avril, j’ai eu l’opportunité d’assister à un événement organisé par Desjardins LAB où le conférencier, Monsieur Luis Ruivo, a transmis son message concernant l’impérativité de migrer vers l’industrie 4.0 pour les entreprises québécoises.

Conférence sur l’industrie 4.0 | Luis Ruivo | Desjardins LAB | 25 avril 2019

Le sujet de la conférence ? Comment l’industrie 4.0, dans la mouvance des entreprises qui exploitent l’automatisation et l’échange de données, peut nous rendre plus compétitifs au Québec par rapport à d’autres régions du monde, et ainsi, générer des emplois. Et il le prouve lui-même par l’entremise d’une de ses entreprises qui fabrique un bien de commodité très simple à produire complètement transformé et distribué en Amérique du Nord. Ils font encore mieux que des entreprises établies en Asie !

Son message a été clair : « l’industrie 4.0 ne signifie pas simplement l’implémentation ou l’amélioration d’une machine et ne doit surtout pas être un outil de surveillance sur les humains. » Les nouvelles technologies offrent des solutions que les humains ne possèdent malheureusement pas. L’industrie 4.0 existe afin d’améliorer notre existence. »

 

Il a souligné qu’un des aspects importants à tenir en compte est de comprendre que l’implémentation de l’industrie 4.0 a un impact horizontal. La photo ci-jointe explique très bien cet impact.

Tout au long de sa présentation, il avait un raisonnement que je partageais tout à fait avec lui.

Selon Luis, la plupart des dirigeants disposent des moyens financiers et la formation pour comprendre cette nouvelle révolution de l’industrie 4.0, toutefois ils ne réalisent pas jusqu’à quel point cela pourrait avoir un impact positif sur la productivité et de la profitabilité, ainsi sur l’économie du Québec.

MAIS POURQUOI LES DIRIGEANTS NE LE RÉALISENT-ILS PAS ?

À mon avis, et selon mon humble réflexion, c’est que le défi technologique soulevé devient plutôt un défi du raisonnement humain. À l’heure actuelle, le vrai défi s’avère dans la capacité humaine de s’adapter que d’envisager un tel virage.

Cette transformation promet des impacts positifs et bénéfiques pas seulement au niveau de la technologie mais aussi envers celui des ressources humaines grâce entre autres à la création de nouveaux départements et de nouveaux postes. En plus, comme vous pouvez constater avec les informations de la photo ci-jointe, parmi les obstacles à la réalisation d’un projet de virage numérique, 50% des répondants ayant entrepris des démarches de transformation numérique manifestent leur résistance aux changements dans l’entreprise.

Panel – Maturité numérique : où en sont les entreprises québécoises ? | Salon Connexion | 17 avril 2019

Cette résistance aux changements empêchera certains dirigeants de devenir les réels héros du futur de leurs entreprises. Il faut prendre en compte que les innovations technologiques vont plus vite que le raisonnement humain peut assimiler les changements.

 

 

On fait quoi maintenant? Par où commencer?

L’éducation me semble être la réponse la plus approprié pour avoir la vision nécessaire afin de mieux exploiter les bénéfices de cette transformation. C’est important d’éduquer nos étudiants dans cette nouvelle révolution. C’est pourquoi, nos institutions doivent travailler sur l’éducation de cette transformation.

Mon message se résume dans les trois phrases suivantes.

  1. N’hésitez pas à développer une vision stratégique sur l’impact de l’IA dans vos activités.
  2. N’hésitez pas à construire un plan pour mettre opérationnellement en œuvre cette vision.
  3. Réinventez votre modèle d’affaires afin d’assurer la pérennité de votre entreprise dans ce nouvel écosystème.

Les résultats suivront.

N’hésitez pas à vous manifester et à partager votre point de vue pour enrichir cet article.

Il me fera plaisir d’échanger avec vous, ainsi que de vous aider à réinventer votre modèle d’affaires à l’aide de notre solution Grabb, Navigateur Prédictif.

Virginia Ene | virginia@grabb.biz

This Post Has 2 Comments

    1. Hello,

      Thanks for your comment. Are you interested in the subject?
      It would be a pleasure to help you.

      Virginia

Laisser un commentaire